Lyonnaise, Femme, mère, sérial shoppeuse, amoureuse, amante, guerrière... et finalement simplement moi
Venez partager avec moi mes découvertes , mes coups de coeurs, mes coups de blues, mes coups de gueule...
Installez vous confortablement, et laissez vous emmener dans mon petit monde !

mercredi 12 septembre 2012

Tu m'a appris l'amour inconditionnel



                                          THE D-day
                                         LA rencontre


C'est bizarre comme j'ai un souvenir assez embrumé de mon accouchement... ( pourtant j'ai eu le temps de le "savourer", plus de 48h de "bonheur"...hum )

Je me souviens avoir senti la tête de Babychoupette descendre et ça c'était magique, d’ailleurs merci à l’anesthésiste qui a su dosé parfaitement ma péridural, ce qui m'a permis de vivre mon accouchement et se sentir la naissance de mon enfant.
Je me souviens d'avoir poussée...
Mais après, tout à été trop vite.

On m'a posé Babychoupette sur le ventre, le cordon a été coupé, je voulais voir le visage de mon bébé mais elle était posé trop haut sur mon corps pour que je puisse la voir.
2min plus tard elle m'était enlevé car elle éprouvait des difficultés à respirer.

C'est bizarre mais j'étais si fatiguée que je n'étais même pas inquiète.
Juste inquiète de ne pas avoir fait la tétée d'accueil tout de suite.

Mon corps, mon esprit étaient fatiguées et j'étais lasse.
Pendant l'heure où la pédiatre s'est occupée de Babychoupette, j'ai juste regardé le plafond sans penser à rien.

Quand on m'a ramené Babychoupette pour le peau à peau et la 1ere tétée, j'ai senti son petit corps tout chaud, si délicat...  Mon corps reconnaissait mon bébé, mais pas mon esprit.
Je ne me disais pas c'est pas mon enfant, mais je ne me disais pas non plus c'est mon bébé. Je ne pensais a rien. Mon corps agissait indépendamment de mon esprit.

J'avais raté LA rencontre. Ce moment si magique ou mère et enfant se voit et c'est L'EVIDENCE, l'amour fou et inconditionnel, les tripes qui pleurent, l'explosion de papillons dans le ventre...

6 mois plus tard, c'est évident que je t'aime, sans condition, sans retour, pour toujours!
Et j'ai compris ça le jour où j'ai eu peur de te perdre. Où mes jambes ont faillit me lâcher de douleur, que mon cœur s'est mis sur stop en attendant que tu reprennes ton souffle, que mes bras t'ont agrippés pour ne plus te lâcher quand l'accident a été terminé.

Je n'ai pas eu LA rencontre, mais mon amour a grandit chaque jour, j'ai appris à te connaître, j'ai appris ton odeur, tes sourires, tes pleurs.
Et je sais que chaque jour, chaque seconde, je t'aime un peu plus.

Bref aujourd'hui je sais ce qu'aimer comme une mère veut dire, tu me fais vivre la plus belle des expériences, tu me donnes la plu belle des leçons, tu m'a appris l'amour inconditionnel

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires:

  1. En te lisant tous les souvenirs de mon accouchement sont revenues. Beaucoup d'émotions dans ton post :)

    RépondreSupprimer
  2. roh oui j'ai senti aussi ma puce descendre dans mon bassin, et c'était magique, ça la été encore plus quand on m'a permis de la sortir de moi, moi-même.

    J'ai hate de recommencer d'ici 2 ans, franchement. J'espere vivre une aussi belle grossesse que pour ma fille.

    Merci pour ce post qui m'a fait revivre le plus beau moment de ma vie .. J'ai adoré.

    RépondreSupprimer

Laissez moi un petit mot!