Lyonnaise, Femme, mère, sérial shoppeuse, amoureuse, amante, guerrière... et finalement simplement moi
Venez partager avec moi mes découvertes , mes coups de coeurs, mes coups de blues, mes coups de gueule...
Installez vous confortablement, et laissez vous emmener dans mon petit monde !

mercredi 31 octobre 2012

Ma soirée d'horreur d'Halloween....



Juillet 2010 j’emménageais dans mon nouveau chez moi.
Un petit appartement dans un immeuble avec un grand jardin et des enfants qui gambadent de partout.

Juillet 2010, Babychoupette n'existait que dans nos cœurs et nous pouvions encore dormir sans interruption et faire des grasses matinées à gogo.

Octobre 2010...

C'est un soir, le film de la soirée vient de commencer.

Le vent souffle fort et torture les arbres.
Notre nid sent bon la raclette. L'atmosphère est lourde de fromage est de vin... nos estomacs aussi.

Papachoupette et moi-même nous installons confortablement dans notre canapé, enfouit sous une couverture lourde et moelleuse.

Alors que nous commençons à sombrer doucement dans le film, on toque à notre porte.
Il est 21h...

Papachoupette se redresse vivement ( enfin aussi vivement que possible avec 3kg de patates et de fromage dans le bidou) et me regarde inquiet.
Qui peut bien venir sonner chez nous un soir d'octobre?
En alerte Papachoupette se dirige vers la porte d'entrée et gonfle ses pectoraux et prend une expression de visage terrible pour impressionner un éventuel agresseur.

D'un coup sec il ouvre la porte et découvre... un mini vampire, cendrillon et un fantome nous hurlent dessus:

                          "Des bonnnnnnnnbonnnnnnnnnnnns ou un soooooooooooooort!


Les pectoraux de Papachoupette se dégonflent, l'expression terrible de son visage se transforme en mine honteuse...
Nous sommes le 31 octobre 2010... nous sommes un jeune couple sans enfant habitant une résidence remplit d'enfants... et on a zappé d'acheter des bonbons pour les distribuer aux gamins du quartiers...

Nous avons passé le reste de la soirée, TV éteinte, à ne pas faire de bruit pour faire croire à tout ceux qui venaient toquer à notre porte que nous étions absents...

Parce qu'y a-t-il de plus terrifiant que le regard de plusieurs enfants plein de bonheur qui se transforme en regard plein de déception par votre faute??


Rendez-vous sur Hellocoton !

7 commentaires:

  1. ça m'est arrivé aussi, la honte, je n'avais que des cachous... D'ailleurs, aujourd'hui, je n'en ai pas non plus, faut que j'aille en acheter tout à l'heure, mais avec ce froid, j'y vais à reculons car je n'ai vraiment pas envie de sortir Jenna.

    RépondreSupprimer
  2. ça m'est arrivé, la première année de notre installation dans le quartier mais heureusement je suis une gourmande et j'avais des p'tits gateaux en emballage individuels et des p'tits chocolats, du coup je leur ai donné de bon coeur et moi j'ai fait régime lol

    RépondreSupprimer
  3. Oh, tu me fais penser que moi non plus je n'ai pas de bonbons, nous n'en avons quasiment jamais. Cela dit, dans notre immeuble il n'y a pas d'enfants (peut-être des petits-enfants en vacances...). Mais tout de même, Halloween n'est pas vraiment une tradition française, et les parents auraient été bien inspirés d'afficher dans les hall d'entrée leur intention de faire circuler les enfants dans la soirée...

    RépondreSupprimer
  4. Arfff oui c'est moche mais ça arrive !
    Ici on n'est plus "embêté" depuis que la commune organise une chasse aux bonbons tous les ans pour Halloween. Les enfants ont leur quota et ne viennent pas sonner aux portes (ça m'arrange avec mon Tilù qui sieste longtemps l'après-midi !)

    RépondreSupprimer
  5. j'habite dans une impasse coincée entre un vieux célibataire et un couple dont les enfants ont plus de 25 ans (mais qui habitent encore chez papa-maman, ça fait peur çà ) bref donc pas d'enfant pour réclamer des bonbons et je t'avouerai que nous ne fêtons pas Halloween donc voilà...bonne soirée bizzz à babychoupette

    RépondreSupprimer
  6. ah oui je comprends que sa soit une soirée horrible moi c'était pareil dans l'appart je ne faisais plus de bruit lumiere eteinte mais ca n'a pas duré longtps

    RépondreSupprimer
  7. Une collègue de mon mari, qui a une maison avec jardin, lui a dit qu'un jour d'halloween où elle n'avait pas pensé à acheter des bonbons, elle avait débité des bâtonnets de carotte et lavé des tomates cerise et les avait distribué à la place aux enfants qui passaient... aucun n'a protesté. Ma maman à moi, la première année que des enfants sont venus réclamer, prise de court, leur a donné du chocolat. Parce que ça, on en a toujours.

    RépondreSupprimer

Laissez moi un petit mot!