Lyonnaise, Femme, mère, sérial shoppeuse, amoureuse, amante, guerrière... et finalement simplement moi
Venez partager avec moi mes découvertes , mes coups de coeurs, mes coups de blues, mes coups de gueule...
Installez vous confortablement, et laissez vous emmener dans mon petit monde !

jeudi 6 décembre 2012

Le 1er jour de notre séparation



5 décembre 2012: date fatidique qui marque mon retour dans le monde du travail après m'être cachée pendant 10 mois dans ma bulle d'amour.

J'ai longtemps redouté ce moment.

Le 4 décembre, j'ai passé ma journée collée à ma fille, la couvrir de bisous, renifler son odeur pour en imprégner mes narines, caresser sa peau pour graver sa douceur dans mes mains...
J'ai eu envie de la remettre dans mon ventre, pour qu'elle ne soit qu'à moi, qu'on retrouve cette fusion...        ( alors même que j'ai détesté la grossesse...)
Mon petit bout de moi, ma toutoune, ma babychoupette, ma vie.


Le 5 décembre, je me suis levée, me suis coiffée, maquillée, habillée.... 10 mois que je n'avais pas fait ces gestes.
J'ai donné la tétée du matin à ma fille qui avait plus envie d'aller jouer que de se coller à moi.
J'étais plus stressée d'arriver en retard que vraiment concentrée sur cet instant.

Je suis donc partie sur la route du travail. Mes pieds m'ont guidés machinalement dans le dédal des transports en communs. Je n'ai même pas réfléchit.
Je suis redevenue une machine.

J'ai fait ma journée de travail, et pas à un seul moment, je n'ai eu envie de pleurer alors que je pensais m'effondrer et avoir besoin de regarder de longs instants les photos de ma fille.


Bien sur j'ai pensé à elle, mais sans tristesse. Juste en me disant : vivement ce soir.

Peut-être le fait que ma puce soit gardée par son père et non une inconnue joue-t-il sur mon sentiment de sécurité?
Je sais que ma fille est bien, et cela me rend sereine.

Par contre, ce fameux 5 décembre 2012, à 18h pile, j'étais mon manteau sur le dos à la porte de mon bureau, prête à courir avec mes talons de 10cm pour vite vite vite rentrer et ne pas perdre une seconde de temps à passer avec Babychoupette!

Finalement, je suis contente que ça se passe comme ça, sans heurte, sans larme, sans crise


Rendez-vous sur Hellocoton !

15 commentaires:

  1. ha c'est bien tant mieux !!!
    moi je n'ai pas pleuré non plus son père avait pris son congé paternité à ma reprise et après elle était chez une assitante maternelle qui n'était autre que la tante de mon homme( au passage une énooooooooooooooooorrrrme erreur !!!!!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. toujours pénible quand ca se passe mal "professionnellement" avec un membre de sa famille....

      Supprimer
  2. J'ai encore quelques mois avant ma reprise...je n'ose pas y penser...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. allez courage, si ca se trouve ca se passera super bien!
      mais surtout profite a fond de chaque moment que tu passes avec ton bébé <3

      Supprimer
  3. Je n'ai jamais réussi à reprendre alors j'avais prolongé mon congé mat par un congé parental !
    Contente que ça se soit passé comme ça pour toi <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Financièrement on pouvait pas se le permettre avec Papachoupette qui vient de perdre son emploi :(

      Supprimer
  4. Finalement tout était de ton côté pour un retour réussi. Moi non plus elles n'avaient pas pleuré et ça, ça aide énormément. Mais à chaque fois, la veille de la reprise, j'étais collée à elles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hannnn je n'ose meme pas imaginer ma réaction si elle avait pleuré!!
      quelle horreur!

      Supprimer
  5. C'est bien que ça se soit passé comme ça.. si naturellement.. moi je n'ai pas réussi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on a surtout eu la chance que ca soit le papa qui prenne le relais, meme s'il me dit que la journée c'est parfois un peu difficile parcequ'elle me cherche..; mais bon au moins elle trouve le réconfort avec son pere et je sais qu'il ne la laissera jamais pleurer dans son lit toute seule pour avoir la paix

      Supprimer
  6. Le bilan est plutôt positif alors, super chouette!

    RépondreSupprimer
  7. trop bien je suis contente pour toi que cela se passe bien, c'est tellement dur de laisser ses petits et crois moi même aprés 3 enfants j'ai du mal encore à les laisser ne serait ce à l'école, bisousssss

    RépondreSupprimer
  8. je suis contente que ça soit bien passé

    RépondreSupprimer
  9. Très contente que ta reprise se soit bien passée! Je pense qu'au bout de 10 mois, on est tiraillé entre la reprise, les retrouvailles avec les collègues, la reprise d'une petite vie bien à soit, et...profiter à fond de son enfant. EN tous cas, c'est super que ça soit son père qui la gare!

    RépondreSupprimer

Laissez moi un petit mot!