Lyonnaise, Femme, mère, sérial shoppeuse, amoureuse, amante, guerrière... et finalement simplement moi
Venez partager avec moi mes découvertes , mes coups de coeurs, mes coups de blues, mes coups de gueule...
Installez vous confortablement, et laissez vous emmener dans mon petit monde !

jeudi 10 octobre 2013

Le sevrage






Aujourd'hui je réfléchis à sevrer Babychoupette.
Parce que j'ai l'impression qu'elle est très fusionnelle avec moi et que le fait que je l'allaite toujours ne l'aide pas à être plus "autonome".
Parce que je voudrais qu'elle trouve le réconfort dans autre chose que dans la tétée.
Parce que j'ai ce doux rêve que lorsqu'elle sera sevrée, elle fera ses nuits? ( Ben oui ça aura durée 1 semaine de bonheur et paf ces connasses de canines qui font surface et bousillent les nuits de ma fille... et les miennes au passage!)

Pour palier à la tété du soir, on a introduit la tétine. Malgré ses 18 mois, Babychoupette a un très fort besoin de succion.
Et malgré que je le veuille j'ai eu un pincement au coeur.
L'impression débile que ma fille m'échappait.
L'impression méga débile qu'elle n'allait plus m'aimer.


Et quand ma fille pleure parce qu'elle veut têter et que je lui refuse, j'ai mal.

Et je me demande... finalement pourquoi la sevrer maintenant?

Je ne sais pas.

J'entend tellement de choses autour de moi, de gens bien pendants qui m'affirment que ma fille ne peut pas être épanouit si je continue a l'allaiter
Que je l'empêche de devenir un individu à part entière
Que je maintiens de force le cordon ombilical
Que je refuse de voir ma fille grandir
Que continuer à l’allaiter c'est malsain

Mais tout ces gens n'ont jamais allaité. Ils ne comprennent pas ce lien magique qui unit Babychoupette et moi.
La sentir contre moi, apaisée...
Sa petite respiration reposée...
Sentir toutes ses peurs, toutes ses craintes disparaitrent...
Etre ce mélange de douceur et de tendresse et de guerrière contre les éléments extérieurs...

Sans LES gens, je ne me poserais pas tant de questions.

Mon allaitement, je le vis sans réfléchir. Parce que cela, me parait aussi naturel que de respirer, manger ou boire. Parce que c'est une histoire qui est inscrite dans mes gènes et dans celles de mes ancêtres.

Mais les réflexions des gens me font douter.
Parce que je veux être la meilleure mère possible pour mon enfant.

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 commentaires:

  1. N'écoute pas les gens, écoute toi et ne songe au sevrage que si c'est ce que l'une de vous souhaite.

    Pour les nuits, l'homme a géré quelques nuits de suite afin qu'elle ne passe pas ses nuits à tétouiller, au bout d'une semaine, elle se rendormait très facilement auprès de lui donc on a pu de nouveau alterner sans qu'elle réclame sans cesse : En 5 mois, j'ai du l'allaiter la nuit à peine une dizaine de fois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Babychoupette est vraiment "droguée" du néné.... impossible de la décrocher le soir quand je rentre du boulot! sauf si je lui donne un petit bout de chocolat :)

      Supprimer
  2. N'écoute pas les gens. La sevrer ne la rendra pas moins fusionnelle ni plus épanouie : c'est elle qui réclame, tu ne lui proposes pas quand elle ne demande rien ! Avec la diversification, tu peux lui donner un repas du soir plus conséquent, et son papa peut lui proposer de l'eau ou un biberon de LA si elle se réveille dans la nuit par habitude (avec le mien ça a été assez rapide, il faut dire qu'il n'aimait pas le LA, donc au bout de 2 fois la tétée du milieu de nuit a été supprimée). Si certaines tétées sont vraiment problématiques pour ta vie quotidienne, il est normal de vouloir faire quelque chose, sur ces tétées-là, mais si globalement l'allaitement vous convient, continue. L'allaitement lui permet de mieux gérer la douleur, d'être moins sensible aux microbes qui passent et de guérir plus vite (et en cas de gastro tu ne seras pas inquiète de son hydratation !), et augmente sa confiance en elle. Un jour, elle ira en courant vers quelque chose qui l'intéresse, devant tous ces gens pleins de préjugés ridicules et ça leur clouera le bec.
    Elles te paraîtront peut-être extrémistes, mais je te conseille de lire les blogs de MaxiBestOfMacMaman et WorkingMama, qui fourmillent d'exemples du genre et parfois de réparties à sortir aux "anti maternage".
    (et de toute façon, on veut toutes être la meilleure des mères mais il y a toujours des gens qui veulent nous faire passer pour la pire)
    Courage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. finalement Babychoupette ne tête plus la nuit mais ça ne l 'empêche pas de toujours se réveiller 2 fois....
      je connais les blogs dont tu me parle :)

      Supprimer
    2. Ah, si elle se réveille quand même, ça va être plus difficile. Quand Simon a été malade il se réveille encore pendant une semaine en général.
      Tu peux aller la rassurer, mais sans la prendre dans tes bras, en posant juste ta main sur sa poitrine ou ses cheveux pendant un moment (je me revois encore couchée par terre la main entre les barreaux de son lit, lui tenant la main en attendant qu'il se rendorme) : ta présence la rassure mais elle comprend qu'elle doit va rester dans son lit et pas se retrouver entre ses parents. Simon a aussi commencé à adopter vraiment un nounours (je crois que c'est à force de voir Trotro câliner le sien) vers 18 mois, et comme c'est un bébé nounours qui a aussi une maman, on lui a dit que Maman Nounours le protégerait s'il avait peur la nuit, depuis il se manifeste moins quand il y a du bruit la nuit.

      Supprimer
  3. Fais ce qui te semble bon sans écouter les gens qui parlent souvent pour ne rien dire ou alors par incompréhension, jalousie, envie...parfois tout ça en même temps. L'important et l'essentiel c'est bien que toi et ta fille vous vous y retrouviez ! Et puis c'est si bon, pour elle et pour toi... Profitez bien de ces moments si doux les filles !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dur dur de se barricader dans sa bulle quand le jugement des gens est incessant!
      mais tu as raison ... je profite de ces moments si doux!

      Supprimer
  4. si ça vous fait mal à tous les deux c'est que ce n'est pas le moment.
    ici 23 mois je ne pensais pas allaiter jusque là .. parfois je me dis il faut arrêter.
    mais arrêter maintenant de force alors que dans un mois deux mois (ou plus :-) ) elle le fera d'elle même je ne vois pas l'intérêt de le faire.
    alors pourquoi ?? pour qui surtout?? les "gens"???
    elle me la réclame le matin et le soir notre allaitement est bien réglé c'est toujours dans un moment de détente (nous c'est ds le lit) elle ne réclame pas le nichon n'importe quand n'importe où.
    ce n'est pas facile il faut y aller petit à petit
    courage

    RépondreSupprimer

Laissez moi un petit mot!